Patrick Martin

Sa passion pour la cuisine est en lui depuis l’enfance. Il se souvient de sa première découpe de poulet à l’âge de 9 ans, alors que sa grand-mère était au téléphone. Puis, à l’adolescence, la cuisine pour les copains et copines signait les prémices d’un penchant certain pour la profession. Mais le destin lui fit prendre un autre parcours comme celui de Technicien en électroménager, Commercial, Exploitant d’un gîte rural, Agent d’accueil en Office de Tourisme…

Des formations furent suivies en gestion hôtellerie-restauration à Carcassonne et en école hôtelière sur Béziers ; des expériences professionnelles comme salarié en hôtellerie et résidence de Tourisme ou des stages en différents restaurants s’enchaînent alors.

Après plusieurs tentatives de créations et reprises de restaurants, la porte s’ouvre devant lui avec l’Auberge de la Pointe. Un challenge difficile qu’il décide de relever pour redonner de l’éclat à cette auberge. Elle fut un temps une institution connue de toute l’ancienne Région Midi-Pyrénées et portait le nom « Le tout va bien ».

Aujourd’hui, Patrick Martin compose une cuisine pleine de saveurs et de fraîcheur. Ses deux grandes spécialités sont le canard et le poisson. Tous les produits sont frais et sélectionnés qualitativement avec soin pour vous, parmi les partenaires locaux.

Patrick Martin et son équipe - Auberge de la Pointe, Saint-Sulpice (Tarn - 81)

Le restaurant et son parc

Un peu d’histoire :
Au 15ème siècle, les relais de Poste s’installent environ tous les 16 à 20 kilomètres pour acheminer le courrier royal. Ces relais postaux deviendront plus tard au 18ième siècle, selon la réglementation royale, des auberges pouvant accueillir les voyageurs pour se reposer, boire et se restaurer (source : Histoire de l’hôtellerie : le relais de poste et auberge www.histoire-pour-tous.fr ).

Située à mi-chemin entre Albi et Toulouse sur la grande route commerciale, l’Auberge de la Pointe était, avant l’arrivée de l’autoroute, un lieu d’escale pour tous les voyageurs, contribuant ainsi au développement économique des deux villes. Aujourd’hui, elle continue d’être un point de repère privilégié.

Auberge de la pointe, la salle / © DR

En hiver, vous profiterez du grand feu de cheminée de la salle principale qui a récemment été refaite aux couleurs de Cocagne.

Auberge de la pointe, la terrasse / © DR

Dès l’arrivée des premiers rayons du soleil, et si vous prenez le temps de déjeuner ou de dîner en terrasse, vous apprécierez la beauté du parc sous les tonnelles ombragées et sa vue sur le Tarn.